The Who - forum francophone

Forum de discussion sur le groupe The Who
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Recherche texte sur les who

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 4:18

bonjour a tous,

je me presente, artur 26 ans paris, fan des who. Voila ce que je recherche.
IL y a queslques années, deux ans environ, en faisant une recherche sur internet j'avai trouvé un Magnifique texte sur notre groupe favori. Ce texte parlait du groupe, c'était l'histoire d'une jeune garçon qui suivait son groupe favori et qui s'était aperçu que pete townsend avait changé. IL ya une tres complexe histoire de dates dans ce texte, de décès, je crois me souvenir que toutes les dates mentionnée etaient quasi identiques sur le moi et sur le jour du mois de décès de keith notamment et du bassiste....

Je suis certain qu'il s'agit d'un écrivain français. Mais bete comme je suis je n'ai pas gardé trace de ce texte pensant le retriouver facilmeent. c'est l'un des plus beaux textes que j'ai lu

sauf erreur de ma part, pete a pour surnom lulu ça vous dit quelque chose?
ce ne sont pas des betises, je suis super serieux.

SI l'un d'entre vous pense pouvoir m'aider...

je chercherai et si je trouve je vous le met sur ce forum

artur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 4:44

Je me souviens aussi, que lulu, pete donc, signait ses cartes postales HIDBIGO...j'en suis certain , ce raccourci la ne s'oublie pas!!

Hope
I
Die
Before
I
Get
Old

.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 4:48

Je l'ai!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers

Bonne lecture et vive THE WHO!!!!!!!!!

cheers cheers cheers cheers cheers

J’espère mourrir avant d’être vieux par Thierry Reboud

J’espère mourir avant d’être vieux. " Lulu s’est retourné et son regard m’a traversé comme une flèche, comme s’il cherchait de ma part un assentiment, comme si c’était vital qu’il meure, là. Bientôt. Avant d’être vieux. Moi, à treize ans, je n’avais jamais pensé à ça. Ni à la mort ni à la vie d’ailleurs. Ni même que je pouvais être vieux un jour. Alors je n’ai pas soutenu le regard de Lulu. J’ai contemplé mes pieds, puis mes yeux sont remontés avec l’innocence de mes treize ans sur la croupe de jean délavé d’une jolie blonde devant moi. Enfin ma vision s’est envolée, là-bas, vers la grande scène, vers Pete Townshend qui s’élevait dans les airs dans un ultime saut de carpe, et le micro de Roger Daltrey qui emprisonnait le soir dans ses virevoltes et ses spirales.

Les moulinets du bras du guitariste des Who achevèrent de m’hypnotiser. Mourir. Pourquoi pas ? Il est un âge où, soudain, le rideau se lève sur le mirage feutré de l’enfance et où tout prend un tour plus vrai, plus fort, plus lumineux. En une heure et demie tout juste, je venais de naître au monde, à la vie, à l’âge adulte. Quatre- vingt-dix minutes de boue, de décibels, d’énergie en fusion avaient fait éclater la coquille de l’enfance, me laissant à vif, oisillon d’une force et d’une haine que je ne savais même pas que je portais en moi.

C’était un 11 septembre, trente ans avant que cette date entre dans l’histoire, et mes tours s’étaient effondrées. Un roulement des toms de Keith Moon déferla sur mes neurones comme un éboulis, comme si un building s’effondrait sur mes frêles épaules. Je tendis les bras comme un benêt, un dévot, l’adepte fanatique d’un parti trouble et fascinant. Oui. C’est drôle. Depuis le matin, dans les travées de la Fête, des centaines de JC avaient tenté de me convaincre de m’encarter, et voilà que le temps d’un concert, d’une grand-messe du bruit, de la fureur et de la foudre, je m’étais converti. Ma vie, à jamais, appartenait au parti unique du rock’n’ roll. Je cherchai Lulu du regard. Remarquai incidemment son profil à la Townshend, comme si cette communion de sueur et de frustration que célébraient les Who tournait au mimétisme, modelait ces nymphes sans cocon que nous étions en clones.

Non. Jamais, je ne redeviendrais cet écolier soumis à la volonté étroite de mes parents et de mes maîtres. Oui. J’espérais mourir avant d’être vieux. Pour ne jamais plus redevenir ce que j’étais. Pour ne plus devenir comme eux. Vieux contre jeunes. On a la lutte des classes qu’on peut. Le bras de Townshend tomba comme un couperet. Les Who entamèrent Wont’get Fooled Again et je me convainquis que non, en effet, on ne m’y prendrait plus. Une houle frileuse vint caresser la mer de bras qui se tendaient comme les miens. Une rumeur enflait : nous sommes cinq cent mille ! Aucun RG n’était là pour vérifier, confirmer ou infirmer. Les flics étaient comme nous, électrisés.

Ce soir-là, oui, tout bascula. La politique ne faisait plus chavirer les foules. Le monde serait rock ou ne serait pas. Oui, c’était le grand soir. Et j’avais vu la lumière. Pete Townshend s’éleva dans les airs, plus haut que jamais, dans un larsen inouï, crevant le plafond et nos tympans. Oui, je le jure, il venait de battre le record du monde du saut en hauteur que la réaction accordait à Dick Fosbury et le Parti à Valery Brummel. Il sauta et jamais ne retomba. Même le larsen cessa.

Plus rien. Que la nuit et le silence. Nous sommes cinq cent mille, plus quatre Anglais survoltés là-haut sur la grand’scène. Pendant une seconde, une minute, une éternité, le silence s’installa, plus assourdissant que le mur d’amplis Hiwatt de Townshend. La nuit. Nous étions un demi-million, saisis de froid, de peur subite, de silence et de ténèbres. Alors ça y était ? Nous étions morts avant d’être vieux ? Le murmure gonfla. La marmite de la fête bouillonnait. Un briquet s’alluma, puis deux, puis dix, puis un demi-million. Les Who revinrent pour saluer. Personne ne remarqua que Townshend tenait sa guitare à l’envers. 2 Je n’ai jamais revu Lulu. Pourtant, ma mère lui avait donné des instructions précises. " Tu veilles bien sur François, il n’a que treize ans. " J’ai passé mon dimanche dans les guinguettes, dans les stands où, peut-être, on aurait vu Lulu. À la tente des Bouches-du-Rhône, on ne l’avait pas croisé depuis la veille. À la cité du livre, où il devait passer se faire dédicacer un bouquin de Pierre Gamarra, pas de Lulu. Au rayon disques, où il s’était promis d’acheter un disque de Ten Years After, il n’était pas non plus. Pas de Lulu. Nulle part.

J’aurais dû paniquer. Mais non. Désormais, je savais que j’allais mourir avant d’être vieux. Je n’avais plus d’inquiétude. J’aperçus, dans la foule qui se pressait comme moi vers une mort précoce, la croupe blonde de la veille et je la suivis. Elle non plus n’avait pas vu Lulu, et, pire encore, n’avait aucune envie de sortir avec moi. J’eus beau tenter de la convaincre qu’elle n’avait pas de temps à perdre, puisque mon décès ne saurait tarder, rien n’y fit. Le soir, je pris le train à la gare de Lyon en resquillant puisque Lulu avait nos billets, et regagnai Marseille. La disparition de Lulu fit jaser dans le quartier. Pendant des semaines, je fus mis sur le gril. Les parents, les flics, les amis… Tous semblaient penser que j’en savais plus que je n’en voulais dire. C’était vrai, bien sûr. Je savais, intuitivement, ce qui s’était passé ce soir-là. Mais à qui le dire ? Et qui m’aurait cru ? Alors je me cantonnai dans un mutisme de jeune mort en sursis et passai mes journées à écouter les Who.

Au bout d’un certain temps, le quartier s’habitua à voir déambuler la mère de Lulu sur les trottoirs, fourbue, courbée, vêtue de noir, le regard fixe. Les commères la plaignaient tant qu’elles finirent par oublier pourquoi. Quand elle me croisait, elle me lançait ce regard que Lulu m’avait jeté ce soir-là, le soir où il m’avait dit : " J’espère mourir avant d’être vieux. " Et je soutenais ce regard. Je n’avais plus peur. Je savais qu’un jour, bientôt, je lui dirais. Que je savais où était passé son fils. Mais il fallait d’abord que j’en aie le coeur net. L’album suivant des Who (Who by Numbers) confirma mes craintes. Pete Townshend écrivait désormais des chansons médiocres. Sa flamme était passée. Tout s’était éteint en même temps que les plombs pétaient sur La Courneuve. C’est à cette époque-là que j’ai commencé à recevoir les cartes postales. Toutes les mêmes. " HIDBIGO. LL " Elles arrivaient de partout. De l’île de Wight, de Delhi, d’Honolulu, de Stockholm, de Leeds. HIDBIGO. LL. Alors quoi faire ? Aller voir les flics ? La mère de Lulu ? Tout leur dire ? Pour qu’ils me prennent pour un dingue ? Pourtant Lulu insistait lourdement, pour le cas où j’aurais eu des doutes. Il m’envoya une carte de Paris. JEMADEV. LL HIDBIGO. LL : " Hope I Die Before I Get Old. " LuLu. JEMADEV. LL : " J’Espère Mourir Avant D’être Vieux. " LuLu.

C’est une chose difficile à dire. Que Pete Townshend a écrit Quadrophenia pour moi. Et pourtant… L’album m’est arrivé par la poste, avant même que Phono Montgrand (on n’avait pas la FNAC à Marseille à l’époque) le reçoive. Pour ceux qui ne connaissent pas la carrière des Who, Quadrophenia est un double album qui raconte l’adolescence troublée d’un jeune mod anglais des années soixante souffrant d’un dédoublement de la personnalité. Lors de sa sortie, en 1973, avant de devenir un film à succès au milieu des années quatre-vingt, l’album se présentait muni d’un livret central de photos noir et blanc illustrant le propos du disque. Personne ne va me croire, bien entendu, mais le garçon sur les photos de Quadrophenia, c’est Lulu. J’ai passé des heures, des jours, des semaines à écouter Quadrophenia, à m’imprégner de son ambiance, de ses paroles, de ses photos, de ses silences, comme s’il s’agissait d’un message qui m’était envoyé de l’au-delà.

Et tout, dans les dix-sept chansons du disque, vint confirmer ce que je craignais. La première chanson s’appelle I am the Sea (Je suis la mer) et Lulu s’appelle Lucien Mer, comme un ministre désormais tristement célèbre. Les autres morceaux de choix de l’album sont sans ambiguïté : The Real me (Le vrai moi), I’m One (Je suis un). Il va de soi que l’auteur de ces chansons n’est pas celui qu’on croit, mais un autre. D’autres titres comme Bell Boy (chasseur, le métier que Lulu exerçait au Sofitel Vieux- Port) ou 5:15 (l’heure du train que Lulu prenait tous les matins d’Aubagne pour se rendre au turbin) me persuadèrent définitivement de ce que je savais déjà.

Mais que faire ? Vers qui se tourner ? J’avais, comme tout le monde, lu ces fadaises sur la mort supposée de Paul McCartney, prétendument décédé avant la sortie d’Abbey Road et remplacé par un imposteur qui sévirait encore aujourd’hui. Et bien sûr, je n’en croyais pas un mot. Alors pourquoi irait-on accorder le moindre crédit à mon invraisemblable histoire sur Lulu et les Who ?

Je dois l’admettre, à ma grande honte, mais j’ai renoncé. Renoncé à mourir avant d’être vieux. Renoncé au jeunisme. Au rock’n’ roll. Depuis, des jeunes plus jeunes m’ont poussé du milieu et ont prêté des serments aussi stupides que les miens. Est-ce finalement ce à quoi nous sommes réduits, à n’être que des déçus de notre adolescence, de piètres aventuriers de l’âge perdu ? Est-ce que le Calimero assourdi que j’étais le 11 septembre 1971 cracherait à la gueule du vieux con vivant que je suis ? Est-ce que mon idéal absurde n’était en fait rien d’autre qu’un paradoxe existentiel ? Je vivais avec l’espoir de mourir avant d’être vieux. Et cet espoir m’a gardé en vie. Comme l’espoir du grand soir a maintenu en lutte ceux qui savaient fort bien que ce grand soir n’arriverait pas. Ou que, de toute façon, il leur serait confisqué. Oui. Les chimères de la jeunesse sont ridicules. Elles ne valent peut-être pas qu’on meure pour elles. Mais il n’y a que pour elles que la vie vaut la peine d’être vécue.

L’un des privilèges que m’a valu le fait de vivre avant de mourir est qu’à mon âge, on a des relations. Et que j’ai pu obtenir d’un ami critique rock à l’Huma un accès backstage pour le concert des Who au Zénith. Bien sûr que j’ai suivi leur carrière, comment faire autrement ? Ça ne vous intéresse pas, vous, de savoir que votre premier amour a trois gosses, dont l’un vient d’avoir le bac ? Bien sûr que si… Et si je reçois moins de cartes postales de Lulu, de temps en temps, pour Noël ou pour mon anniv, il pense à moi. Depuis qu’on a l’Internet, j’ai commencé à recevoir de ses nouvelles par e-mail. Au début, j’ai cru que c’était des spams, vous savez, ces messages publicitaires. Et puis, il m’a eu avec la vieille formule. HIDBIGO. C’est comme ça qu’il signe. Hidbigohotmail.com. Vous imaginez, la première fois où j’ai reçu un message de lui. Bien sûr, je ne suis pas le seul à m’être rendu compte de ce qui s’était passé ce soir-là. Nous étions un demi-million, c’est vrai, mais un seul était proche de Lulu. Moi. Et trois autres étaient proches de Townshend. Enfin, du vrai Townshend. Les trois autres membres des Who. Petit à petit, ils ont dû se rendre compte, eux aussi, qu’ils côtoyaient un imposteur, que ce soir-là, à la Fête de l’Huma, par un phénomène inexpliqué (suggestion, panne de courant, téléportation, transmutation énergétique, qui sait ?), Lulu avait remplacé Townshend.

Le premier à avoir compris fut le batteur, Keith Moon. Décédé le 7 septembre 1978. Le second fut le manager, Kit Lambert. Décédé le 7 avril 1981. Le troisième fut le bassiste John Entwistle. Décédé le 7 juin 2002. Voilà. Nous sommes le 7 septembre 2004. Est-ce mon tour ? 6 Ce fut un concert magnifique. Rien que pour des moments comme celui-là, je suis heureux d’être toujours en vie. Lulu joue uniquement de l’acoustique, plus de l’électrique. Il a toujours préféré ça, la sèche… Déjà dans les veillées à la plage, quand on était minots…

À la fin du concert, des dizaines de briquets se sont levés dans la salle et ça m’a rappelé qui j’étais. Un gamin de treize ans un peu patiné par la vie. J’ai joué des coudes pour passer en coulisses, assené mon badge backstage à des grands blacks sourcilleux et je suis passé. J’ai couru dans les couloirs, bousculé des roadies affairés, des journalistes imbibés, des célébrités éméchées. Et j’ai aperçu sa grande silhouette courbée d’oiseau mazouté. - Pete ? Il n’a pas bronché. - Lulu ? Il s’est retourné et un large sourire inondait son visage usé. Il a dit : " J’espère mourir avant d’être vieux. " Et son regard m’a traversé comme une flèche, comme s’il cherchait de ma part un assentiment, comme si c’était vital que je meure, là. Bientôt…

Thierry Reboud

Superbe non?.....
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris the spider

avatar

Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 6:13

J'ai rien compris. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 7:29

boris the spider a écrit:
J'ai rien compris. drunken

moi non plus....mais putain que c'est beau!! y'a surement un truc...j'en susi persuadé mais lequel?!

ah la litterature!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris the spider

avatar

Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 8:03

Et désolé de casser le délire de l'auteur, mais John Alec Entwistle est mort le 27 juin 2002. pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 8:36

boris the spider a écrit:
Et désolé de casser le délire de l'auteur, mais John Alec Entwistle est mort le 27 juin 2002. pig

bon! alors...euh ça change pas la beauté du texte... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc

avatar

Nombre de messages : 1567
Age : 61
Localisation : Somme
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 9:02

Bienvenue à toi lelionceau. Tu fais une entrée remarquée dans le forum. Je me prends un café, je termine mon boulot et je me mets à la lecture du texte de Thierry Reboud.
A+ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris the spider

avatar

Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 11:09

lelionceau a écrit:
boris the spider a écrit:
Et désolé de casser le délire de l'auteur, mais John Alec Entwistle est mort le 27 juin 2002. pig


bon! alors...euh ça change pas la beauté du texte... Laughing Laughing Laughing


Oui je sais, je chipote. Mais comme à la base j'aime pas trop le texte...
Et j'ai compris l'histoire maintenant, même si je comprends pas trop bien ce qui l'a poussé à écrire un truc comme ça.

Et bienvenue. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 17:04

boris the spider a écrit:
lelionceau a écrit:
boris the spider a écrit:
Et désolé de casser le délire de l'auteur, mais John Alec Entwistle est mort le 27 juin 2002. pig


bon! alors...euh ça change pas la beauté du texte... Laughing Laughing Laughing


Oui je sais, je chipote. Mais comme à la base j'aime pas trop le texte...
Et j'ai compris l'histoire maintenant, même si je comprends pas trop bien ce qui l'a poussé à écrire un truc comme ça.

Et bienvenue. Wink

ah? alors explique toujours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Jeu 9 Oct - 17:04

Marc a écrit:
Bienvenue à toi lelionceau. Tu fais une entrée remarquée dans le forum. Je me prends un café, je termine mon boulot et je me mets à la lecture du texte de Thierry Reboud.
A+ Wink

pas de soucis ^^ VIVE THE WHO!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris the spider

avatar

Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Ven 10 Oct - 5:33

lelionceau a écrit:
boris the spider a écrit:
lelionceau a écrit:
boris the spider a écrit:
Et désolé de casser le délire de l'auteur, mais John Alec Entwistle est mort le 27 juin 2002. pig


bon! alors...euh ça change pas la beauté du texte... Laughing Laughing Laughing


Oui je sais, je chipote. Mais comme à la base j'aime pas trop le texte...
Et j'ai compris l'histoire maintenant, même si je comprends pas trop bien ce qui l'a poussé à écrire un truc comme ça.

Et bienvenue. Wink

ah? alors explique toujours!

Bah je sais pas, j'aime pas et c'est tout.
Je dois m'excuser? :mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Ven 10 Oct - 6:31

boris the spider a écrit:
lelionceau a écrit:
boris the spider a écrit:
lelionceau a écrit:
boris the spider a écrit:
Et désolé de casser le délire de l'auteur, mais John Alec Entwistle est mort le 27 juin 2002. pig


bon! alors...euh ça change pas la beauté du texte... Laughing Laughing Laughing


Oui je sais, je chipote. Mais comme à la base j'aime pas trop le texte...
Et j'ai compris l'histoire maintenant, même si je comprends pas trop bien ce qui l'a poussé à écrire un truc comme ça.

Et bienvenue. Wink

ah? alors explique toujours!

Bah je sais pas, j'aime pas et c'est tout.
Je dois m'excuser? :mrgreen:

mais non cetait pas pour ça bannane!! Laughing je vouloais dire que si tu avais compris quelque chose du texte jaurai bien voulu savoir quoi lol!!

keep on rockin!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris the spider

avatar

Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Ven 10 Oct - 7:50

Le héros (François) assiste au concert des Who du 9 (pas du 11) septembre 1972 à Paris, les quatres Who sont sur scène quand soudain le courant se coupe. Dans le noir (même si pour de vrai c'est la journée, on est plus à ça près), personne ne voit Pete Townshend se faire remplacé par "Lulu", l'ami du personnage principal. Lulu devient alors le leader des Who sans que personne ne s'en rende compte, il dissimule des indices pour François dans Quadrophenia. I Am The Sea renvoie au vrai nom de Lulu: Lucien Mer. I'm One et The Real Me sonnerait aussi comme une confidence et 5:15 et Bell Boy font référence à des éléments de la vie quotidienne de Lulu, seul François comprend son message et sa famille le cherche partout. Pendant ce temps, Lulu envoie des cartes postales signé HIDBIGO à François, le slogan de My Generation.
Des années plus tard, après que François se soit éloigné du Rock et de son idée de mourir vieux, il assiste à un concert des Who. Et il recroise Lulu.

Par contre, le fait que les membres du groupe serait mort un 7 d'un mois (et Entwistle est mort le 27 et on ne sait pas si Keith est mort le 7 ou le 8 puisque il est mort dans la nuit) après avoir compris que le vrai Townshend n'était plus avec eux, ça je comprends pas trop.

Voilà mon analyse intello.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Ven 10 Oct - 15:56

oui mais le secret reste po percé....zut ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Longwhofan



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Sam 11 Oct - 11:11

Keith est décédé dans la matinée du jeudi 7 septembre, très probablement pendant son sommeil, après avoir absorbé plusieurs tablettes de chlormethiazole, médicament qui devait l'aider à combattre son alcoolisme chronique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boris the spider

avatar

Nombre de messages : 829
Age : 23
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Dim 12 Oct - 11:31

Longwhofan a écrit:
Keith est décédé dans la matinée du jeudi 7 septembre, très probablement pendant son sommeil, après avoir absorbé plusieurs tablettes de chlormethiazole, médicament qui devait l'aider à combattre son alcoolisme chronique.

Ah d'accord, parce que j'avais toujours lu: "dans la nuit du 7 au 8 septembre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lelionceau



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   Mar 14 Oct - 9:34

donc déjà l'une des dates est bonne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche texte sur les who   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche texte sur les who
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche référentiel sous fichier traitement de texte
» recherche xxl promo luxe
» Recherche Summoning LP box
» Recherche un prof sur Toulouse
» Recherche cor d'harmonie d'occasion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Who - forum francophone :: The Who :: Les Who en général-
Sauter vers: