The Who - forum francophone

Forum de discussion sur le groupe The Who
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un bref historique !!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neilimes

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Pays Bas ou Rennes
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Un bref historique !!!!   Lun 10 Avr - 11:02

bon soyez indugents...



Le véritable début des who c'est en 1962 lorsque Roger Daltrey travaille comme découpeur de plaques de tôles dans une usine. Utilisant le matos de l'usine, il fabrique sa première guitare. Daltrey est issu d'une famille miséreuse et compte sur la musique et quelques petites bagarres pour s'en sortir. Il décide alors de monter son groupe, les Detours, pour tester l'instrument. Il prend alors Entwistle plus un batteur. Mais celui-ci est pote avec un certain Pete Townshend depuis l'époque de l'Art College. Il arrive alors à convaincre Daltrey de laisser entrer dans le groupe. Daltrey abandonne alors progressivement toutes les parties de guitare à Townshend pour réserver la gloire et l'avant-scène du chanteur. Ils changent alors de nom de groupe et se rebaptisent The Who. Seulement, il leur manque vraiment un batteur digne de ce nom. Ils auditionnent alors un curieux phénomène de 16 ans denommé Keith Moon. Ils remarquent avec curiosité que celui ci a soigneusement attaché sa batterie aux deux poteaux du club : ils vont vite comprendre pourquoi. Lors du deuxième morceau, Moon joue avec tant de fureur et de rage, que sans solide arrimage, la batterie aurait volé dans le public. En tout cas, le jeune batteur est impressionant : il tape partout, à une vitesse supersonique. Une sorte de mitraillette. Bref toujours est-il que les who ont trouvé le batteur qu'il leur fallait pour exprimer leur rage. Les who sont nés.



A l'époque les who sont LE groupe à voie en Angleterre : ils savaient dégager une puissance qu'aucun autre groupe ne savait produire. Cela doit à la manière qu'avait Pete d'extraire des riffs d'une violence spectaculaire, le vombrissement de Keith, aux guirlandes de basse de John et enfin aux hurlements de Roger. Bref la violence absolue. Après un bref single sous le nom High Numbers ("I'm The Face/Zoo Suit"), ils sortent enfin un single digne de ce nom : "I Can't Explain" (sous l'influence du riff de "You Really Got Me" des Kinks). C'est Kit Lambert, leur nouveau manager qui convainc Pete d'écrire ses propres chansons comme Jagger et Richards. Enfin, le résultat est à la hauteur du groupe et offre au groupe son premier véritable succès. C'est aussi à cet époque que Townshend pulvérise ses premières guitares et conforte ainsi les who dans leur réputation de groupe le plus violent d'Angleterre. Sort ensuite, en 1965, le single qui va révolutionner une époque : "My Generation", hit intemporel sur la jeunesse. Un album suivra (The Who Sing My Generation) le 3 décembre 1965. Il se classera 5ème dans les charts UK.



Townshend continue d'écrire ce qui sera le meilleur du groupe, souvent sortis qu'en single : "Substitute", "I'm A Boy", "Happy Jack" ou encore "Picture Of Lily". Cependant, du côté du groupe rien ne va plus : Daltrey est consterné de voir que Townshend a pris la place de leader en écrivant les chansons et en étant le centre d'attention sur scène. De même, Moon deteste cordialement Daltrey qui a pris l'habitude de corriger violement le batteur si celui-ci donne un concert chaotique (à cause des drogues injéré...). Moon, Entwistle et Townshend pense alors sérieusement à remplacer le chanteur. Mais Daltrey est réintégré à la condition qu'il ne frappe plus ses collègues.

Le 9 Décembre 1966, le deuxième album du groupe sort : A Quick One. En octobre, Keith Moon pense pourtant sérieusement à quitter le groupe. En effet, il joue sur ce qui restera une belle chanson : "Beck's Bolero" avec Jeff Beck à la lead guitar, Jimmy Page à la rythmique, John Paul Jones à la basse et Nicky Hopkins au piano. Bref belle affiche en perspective. Seulement, personne ne donnera suite à l'affaire et Moon retournera à ses fûts chez les who. Il aura juste, au passage, inventé le nom de ce qui sera l'un des plus grand groupe de rock des seventies : Led Zeppelin. En effet, Moon avait dit à l'époque que de toute façon, s'ils quittaient chacun leurs groupes respectifs, ils plongeraient comme un "lead zeppelin". Jimmy Page saura s'en rappeler.



Mais la vraie révolution pour les who, c'est leur première tournée américaine en 1967. C'est à ce moment précis qu'ils gagnent leur réputation ! En effet, ils enchaineront les dates dans le pays de l'once sam, tout en démolissant l'intégralité de leur matos à chaque fois. L'apothéose sera pour le célèbre Festival de Monterey, le 18 Juin 1967, où ils joueront devant une foule ébahie par le violence des groupes anglais (mais nous reviendrons plus précisément sur ce concert dans le section concert...). Bref ils y gagnent une véritable stature.

En Janvier 1968, c'est la tournée australienne... est son lot de péripéties. Voilà les who partis en tournée avec les Small Faces (autre excellent groupe...) dans le lointain pays. Ce sera véritablement la tournée de tous les excès : premiers défoncages de chambres d'hôtel, émeutes et problèmes avec les autorités du pays des kangourous ! les anecdotes sont nombreuses : Keith Moon garant la voiture de location dans les portes automatiques de l'hôtel Brisbane (tout en clamant au concierge : Garez là ! ("Park it") ou encore le télégramme du senateur John Gorton leur annonçant qu'ils ne voulaient plus d'eux en Australie ("We hope you never come back"). Bref de quoi consolider leur légende.

Le deuxième tournant de leur carrière : Tommy. La création de Tommy doit beaucoup à une chose : le trip au STP (un puissant cocktail psychédélique) de Pete Townshend. Les autres en ont pris aussi (sauf Daltrey, en définitive pas très porté sur les drogues) mais le trip de Pete a duré trois jour et l'a marqué durement. C'est à ce moment précis qu'il se tourne vers les préceptes du gourou Meher Baba et qui sera pour beaucoup dans la création de Tommy. Ce dernier est avant tout un album tourné vers les mysticisme comme beaucoup d'albums comcept de l'époque : les Kinks avec "The Kins Are The Village Green Preservation Society" ou encore Zappa avec "We're Only In It For Money". Bref Tommy nait dans ce climat très spécial des sixties avec comme toile de fond, une histoire à coucher dehors : celle d'un gamin sourd, muet et aveugle qui devient champion de flipper. Toujours est-il que cet album sauve les who de la bankroute (c'est bien gentil de tout casser, mais ça coute cher...), leur assure le statut de superstar et recycle considérablement le répertoire live. Sorti le 17 Mai 1969, ils commencent à le jouer à peu près à chaque concert dans son intégralité (cf Live at leeds pour le plus connu). Ils passent à Woodstock le 16 Août vers 2h du mat pour un concert d'anthologie et écument à peu près tous les festivals de l'époque jusqu'à l'île de Wight en Août 1970.



L'autre tournant commence alors avec en vedette Pete Townshend et le Lifehouse Project. Bon faut pas vraiment me demander d'expliquer en quoi consiste lifehouse : townshend a déjà essayé pendant un an (Automne 70 à 71) sans véritablement y parvenir, d'ou le semi-échec du projet. Enfin je vais quand même essayer d'après ce que j'ai pu glaner par ci par là. En fait, Townshend voulait réaliser une sorte d'accomplissement dans l'histoire de la rock music, le tout relié par un assortiment de chanson et un film (dont les droits ont été acheté par Universal pour 2 millions de dollar sans qu'ils voyent la couleur d'un film). En résumé, il cherchait à créer une collection de chansons qui redéfinirait les standards utopiques du rock. Sauf que les autres membres du groupe ne partagent pas forcément les délires créatifs de l'ami Townshend et ne comprennent strictement rien. Toujours est-il que le groupe s'éxile au Record Plant à New York au printemps 1971 pour enregistrer les morceaux du concept. Le groupe est alors dans un état lamentable : Keith prend à peu près tout ce qui traine, est constament bourré ou shooté et mène une véritable vie de débauche. Pete lui s'enfile à peu près deux bouteilles de cognac à la journée. Leur manager Kit Lambert, lui, se shoote à l'héroïne et quitte constament les répétitions pour aller se piquer dans les chiottes.Townshend commence sérieusement à douter de son concept Lifehouse et se laisse persuader par le groupe d'abandonner la production à Glyn Johns pour qu'il sauve ce qui peut l'être. Sans se soucier de la continuité historique, le groupe réenregistre le tout dans deux studios anglais : le résultat donne aux who leur plus grand album, Who's Next.



Pendant les seventies, l'histoire des who n'est qu'une longue suite de drogues, d'alcool et d'outrages divers et variés. Keith Moon consomme alors des quantités extraordinaires de cocaïne : selon son garde du corps, Dougal Butler, à eux deux ils pouvaient arriver à consommer 2000 $ de poudre blanche en moins de 24h. Les anecdotes sur la vie tumultueuse de Moon à l'époque sont nombreuses : par exemple, en 1975, alors que Keith Moon vivait à Los Angeles, un groupe phare de l'époque, Led Zeppelin se produisait dans la dite ville. Nous sommes Continental Hyatt au 16ème étage d'une luxueuse suite : Grant (le manager), Cole (l'homme à tout faire) et Bonham (le batteur) sniffent de la coke en écoutant le dernier album de Bad Company. Keith Moon apparaît alors bondissant par la fenêtre, avec un sachet de coke pour régaler tout le monde. Bonham est absolument ébahi de voir son idole. Bref du Keith Moon dans toute sa splendeur. Townshend n'est pas en reste puisqu'il devient un alcoolique de première catégorie : lors d'un concert en 1974 il s'effondre de scène et fait un comas éthylique. Tout ça pour dire que les seventies ne sont pas vraiment clémente avec les who.



Ils arrivent quand même à sortir un album sur le thème des mods (leurs débuts...) : Quadrophenia qui reste un album de qualité, avec de belles mélodies mais sans vraiment d'âme et souvent même assez pompeux. Un film sera réalisé tout comme pour Tommy en 1975. The Who By Numbers suivra en 1975 sans grand véritable succès pour ses auteurs alors qu'il n'est pas aussi mauvais que l'on pourrait le croire. Enfin le dernier album (je ne compte pas vraiment les deux autres qui suivront), Who Are You n'arrive définitivement pas à renouer avec l'age d'or du groupe.

Pourtant, c'est lors de la création de cet album que Keith Moon prend conscience qu'il doit résoudre son problème d'alcoolisme. De retour à Londres (après le terrifiant séjour à Los Angeles où il prend tout ce qui lui tombe sous la main), il consulte un médecin qui lui préscrit de l'Heminevria. Seulement, il oublie totalement de lui dire qu'il faut absolument respecter les doses : Keith Moon meurt le 8 septembre 1978 d'une overdose médicamenteuse. Le groupe phare des sixities (et seventies) est mort.

Je choisi de m'arrêter ici, considérant que ce qui suivra dans l'histoire du groupe est assez terrible comme ça et finalement pas très intéressant.


si vous avez eu le courage de tout lire bravo et merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaman

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 27
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: Un bref historique !!!!   Lun 10 Avr - 11:16

j'ai tout lu Cool


je trouve çà très bien mené ! Et intéressant Wink


j'ai appris quelque truc (Tommy est sorti le 17 Mai, le jour de mon anniversaire Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lp_zep

avatar

Nombre de messages : 1403
Age : 30
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: Un bref historique !!!!   Lun 10 Avr - 11:39

Ben c'est pas mal du tout Very Happy

Je pense qu'il y a quelques retouches à faire sur la forme (des formulations bizarres et quelques fautes d'orthographe), ainsi que sur quelques affirmations qui prennent peut-être un peu trop parti, mais sinon c'est un excellent départ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neilimes

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Pays Bas ou Rennes
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: Un bref historique !!!!   Lun 10 Avr - 12:15

Merci bien ça fait toujours plaisir !

sinon faute et les formulations à la noix, c'est un peu ma spécialité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bref historique !!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bref historique !!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’historique de la PCAIF/Poppys par la voix Jean Louis Jacquet.
» Resopedia, un historique des guitares slide pour le forum ?
» Historique des Cavernes
» Historique des labels
» Article sur l'historique ampli Fender

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Who - forum francophone :: The Who :: Les Who de 1964 à 1978-
Sauter vers: